Guide de la garde d'enfants au Luxembourg : crèches, garderies et crèches

Le Luxembourg a pour objectif d’augmenter les investissements dans les allocations familiales, de rendre la fiscalité plus progressive et d’augmenter le congé parental pour améliorer la garde des enfants au Luxembourg.

Plus de la moitié des familles vivant au Grand-Duché ont recours à un mode de garde après avoir eu un bébé au Luxembourg. Plus d’un tiers utilisent une garderie pour les enfants de quatre ans ou moins. Ici, les enfants passent près de 30 heures par semaine dans une certaine forme de garderie. Une plus petite partie utilise les services d’une nounou, d’une fille au pair ou d’une assistante parentale rémunérée. Découvrez les différentes formules de garde d’enfants et de garde d’enfants au Luxembourg, les prestations gouvernementales et comment inscrire votre enfant. Voici les nombreuses options dont disposent les familles luxembourgeoises pour offrir les meilleurs services de garde d’enfants.

Crèches au Luxembourg : publiques et privées

Les enfants de quatre ans et moins au Luxembourg peuvent participer à une crèche, semblable à une école maternelle. Les crèches sont accessibles à tous les résidents luxembourgeois et fortement recommandées par le ministère luxembourgeois de l’Éducation. De nombreux parents considèrent les crèches comme un cours préparatoire à l’école maternelle et primaire (qu’elle soit locale ou internationale), enseignant l’indépendance et la confiance en soi dans les jeux, les exercices sociaux et les activités. Les vaccinations ne sont pas obligatoires mais sont fortement recommandées.

Le luxembourgeois est la langue des crèches publiques. Les crèches peuvent être publiques subventionnées par l’État ou privées. Dans tous les cas, ils sont également réglementés par le gouvernement via des règles d’éligibilité, des normes d’éducation et des exigences. Avant d’inscrire votre enfant dans une crèche, les parents doivent résider au Luxembourg ; au moins un parent doit être employé ou chercher un emploi. Pour inscrire votre enfant, pensez à postuler dès votre installation au Luxembourg et demandez le séjour. Une fois que votre enfant est dans un, il est souvent nécessaire d’être présent trois ou quatre jours par semaine.

Crèches privées multilingues

De nombreuses familles internationales à la recherche d’un programme de crèche francophone, germanophone, hispanophone ou anglophone choisissent une crèche privée. Les crèches privées sont tout aussi légitimes que les crèches publiques ; ils doivent s’inscrire auprès de l’État et suivre les mêmes règles que les autres. Un autre avantage pour les crèches privées est l’horaire flexible pour la présence d’un enfant. Il existe également des conditions clémentes pour s’inscrire dans une crèche privée, comme accepter un enfant quel que soit le statut de résidence ou le lieu de travail du parent. Les inconvénients sont des frais plus élevés.

Trouver une crèche

Les listes d’attente peuvent durer plusieurs mois et les parents célibataires ont la priorité sur les autres. Comme de nombreux pays voisins, il existe des listes d’attente pour inscrire les enfants dans les crèches en raison de la forte demande et de la faible offre. Le Portail Internet de l’Etat (www.guichet.lu) est l’endroit où le Ministère de la Famille et de l’Intégration fournit une liste, triée par quartier, de toutes les crèches enregistrées au Grand-Duché. La Ville de Luxembourg dispose d’une liste de crèches enregistrées au sein de la Ville de Luxembourg en particulier. Enfin, une excellente liste des crèches internationales luxembourgeoises compilée par Farrah Gillani se trouve sur CitySavvyLuxembourg.com

Les allocations de garde d’enfants au Luxembourg, les frais et le Chèque-Service Accueil

Service-chèques Accueil

En général, le montant dû par les parents dépend dans tout système de crèche est basé sur le revenu du ménage. Les frais des crèches privées peuvent être plus élevés que ceux des crèches publiques. Cependant, les parents peuvent demander une aide financière via Chèque-Service Accueil. Ces cartes de garde d’enfants fonctionnent comme des bons que les parents peuvent utiliser pour aider les frais réduits pour toute crèche publique ou privée enregistrée par l’État.

La demande du Service-Chèque est gratuite auprès de votre commune d’administration locale. Cependant, pour en bénéficier, l’enfant doit être résident luxembourgeois et âgé de 12 ans ou moins. Dès qu’un parent s’inscrit, il reçoit une carte qu’il présente à l’inscription à la crèche pour bénéficier de tarifs réduits. Cette carte « Chèque-Service » est également obligatoire pour les inscriptions dans les crèches et est valable un an.

Aide financière

Quant à l’aide financière, il existe une allocation familiale, couvrant les enfants jusqu’à l’âge de 18 ans. L’allocation est versée au début de chaque année. Le montant varie en fonction du nombre d’enfants vivant dans le ménage et de leur âge. L’allocation continue pour les étudiants jusqu’à l’âge de 27 ans, tant qu’ils sont étudiants résidant au Luxembourg.

L’État verse également une allocation scolaire en août de chaque année pour tous les enfants de plus de six ans. Pour accroître le soutien aux familles à faible revenu, les politiques d’allocations familiales et les politiques fiscales sont souvent coordonnées.

Crèches

Lorsque vous vivez au Luxembourg, vous pouvez également envisager une crèche pour la garde d’enfants. Les crèches s’apparentent aux crèches et accueillent les enfants âgés de deux mois à huit ans. Cependant, contrairement aux crèches, la limite de temps pour les enfants fréquentant les crèches est de 16 heures maximum par semaine. Comme les crèches, les crèches peuvent être gérées par la municipalité, publique ou privée, et se conformer aux règles et règlements édictés par l’État. Dans l’ensemble, les crèches sont davantage une aide occasionnelle pour les familles, mais aussi un outil pour aider les enfants à passer de la vie familiale à un environnement avec d’autres enfants.

Centres de jour et maison relais

Les centres de jour accueillent les écoliers âgés de quatre ans jusqu’à la fin de l’enseignement fondamental (12 ans). L’objectif des centres de jour est d’être ouvert lorsque les heures d’école sont fermées, comme un endroit où les enfants peuvent déjeuner ensemble à la cafétéria et faire leurs devoirs ensemble après l’école. Ils sont également ouverts pendant les vacances scolaires.

Les maisons relais ont été introduites en 2005 par le ministère de la Famille et de l’Intégration comme une alternative aux structures d’accueil de jour. Les maisons relais ont été conçues pour être plus flexibles avec les horaires et les conditions générales, et leurs principales responsabilités sont d’offrir la supervision, les repas, les activités amusantes et l’aide aux devoirs. La limite d’âge d’inscription est plus large, car la maison relais s’occupe d’enfants âgés de 3 à 12 ans ou plus selon les circonstances. Pour les horaires flexibles, ils restent ouverts de 7h à 19h pour faciliter la tâche des parents travaillant de longues heures ou avec des engagements de travail stricts.

Pour une liste complète des maisons relais au Luxembourg, cliquez ici.

Assistants parentaux, nounous et filles au pair

L’accueil individuel à domicile peut aider les enfants à s’installer au Luxembourg. Cela peut également être un bon moyen de fournir un contact en anglais ou dans une autre langue maternelle. En remplacement de la garderie à court ou à long terme, les parents et les familles embauchent des nounous, des assistants parentaux ou des baby-sitters à temps plein (25 heures ou plus par semaine) ou à temps partiel en tant que garde d’enfants plus personnelle et individuelle. Dans chaque cas, un accord clair (idéalement par écrit) sur ce qui sera couvert par les deux parties fournit une base solide pour l’emploi. Comme vous serez un employeur, vous devrez peut-être faire face aux responsabilités de l’employeur telles que l’assurance-maladie, les impôts et autres formalités administratives.

Assistants parentaux

Une assistante parentale s’occupe des enfants dans leur propre atmosphère familiale. Chaque mandat d’assistant peut varier et chacun définira sa propre disponibilité et les âges avec lesquels il est prêt à travailler. Certains accueilleront les nourrissons et les enfants du secondaire, mais la plupart se concentrent sur les tout-petits et les enfants d’âge primaire. Les heures disponibles sont généralement plus clémentes et flexibles que l’alternative de la crèche et de la garderie, et incluent des soins légers comme la garde d’un enfant lorsqu’il ne se sent pas bien.

Nounous

Une nounou professionnelle peut avoir des qualifications de garde d’enfants de son pays d’origine ou allemandes – celles-ci varient d’un État à l’autre. La nounou doit également avoir de l’expérience et être capable de s’occuper des très jeunes enfants et des bébés. Ils peuvent vivre ou non et doivent être traités comme des professionnels salariés avec une semaine de travail horaire préétablie.

Filles au pair

Une fille au pair sera généralement beaucoup plus abordable qu’une nounou, mais généralement pas aussi expérimentée. Ce sont généralement des adolescents ou de jeunes adultes loin de chez eux, et ils vivront généralement avec la famille qui les embauche (ce qui peut être une bonne chose). Attendez-vous à fournir le gîte et le couvert, une assurance maladie et si nécessaire des cours de langue en échange d’une garde d’enfants personnelle à temps plein. Les baby-sitters n’ont généralement pas de qualifications ni d’âge et l’expérience peut se situer n’importe où sur le spectre, d’un adolescent à une infirmière à la retraite. Ils ont généralement un CV en main lorsqu’ils postulent.

Éducation précoce

L’apprentissage précoce est disponible dès l’âge de trois ans. Ceci est particulièrement utile pour un étranger, car cela facilite la familiarisation avec la langue et la culture. Le gouvernement luxembourgeois s’est concentré sur la garde d’enfants et l’apprentissage précoce en réaction à la pénurie d’équipements et à l’augmentation du nombre de mères qui travaillent et de familles d’expatriés. L’option enseignement précoce ne remplace pas la garde des enfants, et si une garde est nécessaire, les parents doivent l’organiser en dehors des heures de cours comme la maison relais qui s’occupe des enfants. Les prix sont raisonnables par rapport aux crèches.

Préscolaire

Lorsque votre enfant aura quatre ans et qu’il sera résident luxembourgeois, il sera transféré en maternelle. La date limite est de quatre ans au 1er septembre de cette année-là. Le préscolaire est une éducation de la petite enfance qui consiste principalement à travailler sur les compétences sociales de l’enfant, et l’apprentissage du luxembourgeois comme moyen de communication est un objectif prioritaire. Les cours ont généralement lieu les lundis, mercredis et vendredis de 8h à 16h, et les mardis et jeudis de 8h à 11h45. Les enfants rentrent à la maison pour le déjeuner, mais si les deux parents travaillent, le déjeuner est fourni à la garderie de la maison relais à proximité.

Termes (français – allemand)

  • Garde d’enfants : garde d’enfants – kinderbetreuung
  • Maternité : maternité – mutterschaft
  • Naissance : naissance – geboren

Contacts et informations pour la garde d’enfants

  • Service Info-Crèches : fournit des informations complètes sur la garde d’enfants dans la Ville de Luxembourg. Appelez le 46 08 08 330 pour prendre rendez-vous.
  • Le ministère de l’Éducation nationale (MEN) peut fournir des informations détaillées sur le système éducatif luxembourgeois et gère un service spécial et multilingue aux familles étrangères. Appelez le 24 78 52 07.
  • L’American Woman’s Club of Luxembourg a des contacts de baby-sitters anglophones.
  • Le Service de l’éducation différenciée du MEN possède de l’information sur l’éducation des enfants handicapés.
  • Page d’information de l’UE pour la parentalité au Luxembourg
  • La politique de l’enfance au Luxembourg, pages de l’Université de Columbia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.