Gouvernement et politique au Luxembourg

Grand Duke of Luxembourg

Découvrez le système politique luxembourgeois avec notre guide du gouvernement, des élections, des partis politiques et plus encore.

Que vous envisagiez de déménager au Luxembourg ou que vous habitiez le Grand-Duché depuis des années, il est important d’avoir une bonne compréhension de la politique locale. Après tout, le gouvernement a un impact sur la vie quotidienne dans le pays, des soins de santé au Luxembourg au montant que vous payez pour les services publics locaux.

Pour vous aider à comprendre la politique luxembourgeoise, ce guide examine de plus près le gouvernement, le système électoral, etc. Ceci comprend:

  • Gouvernement et système politique au Luxembourg
  • Qui est au pouvoir au Luxembourg ?
  • Principaux partis politiques au Luxembourg
  • Le système électoral luxembourgeois
  • Voter au Luxembourg
  • Représentation politique au Luxembourg
  • Histoire politique du Luxembourg
  • Système judiciaire au Luxembourg
  • Le Luxembourg et l’UE
  • État de l’économie luxembourgeoise
  • Politique populaire et activisme politique au Luxembourg
  • Ressources utiles

Gouvernement et système politique au Luxembourg

Le Luxembourg est une monarchie constitutionnelle et une démocratie parlementaire, comme le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Espagne. Cela signifie qu’Henri, le Grand-Duc de Luxembourg ( Groussherzog vu Lëtzebuerg ) est l’actuel chef de l’Etat. Conformément à la constitution du pays de 1968, c’est le Grand-Duc qui choisit le Premier ministre ( Premier ministre ) pour agir en tant que chef du gouvernement. Cependant, dans la pratique, le Grand-Duc fait ce choix sur la base des résultats des élections. Le Premier ministre présente ensuite les membres du gouvernement qu’ils ont choisis au Grand-Duc.

Grand Duke of Luxembourg
Henri, Grand-Duc de Luxembourg, et sa famille

Le gouvernement luxembourgeois, avec le Grand-Duc, a le pouvoir exécutif. Une seule chambre, la Chambre des députés ( D’Chamber ) composée de 60 députés élus pour un mandat de cinq ans, a le pouvoir législatif. A cela s’ajoute le Conseil d’Etat ( Staatsrot ). Il s’agit d’un organe consultatif parlementaire composé de 21 membres nommés.

Le gouvernement luxembourgeois règne selon la constitution du pays de 1868, qui a été modifiée à plusieurs reprises. Le gouvernement central détermine la politique bien que le pays se divise en trois districts (Diekirch, Grevenmacher et Luxembourg), 12 cantons et 105 communes/municipalités à des fins administratives.

Le Luxembourg se classe 13e sur l’indice de démocratie 2020.

Le Premier ministre luxembourgeois : qui est actuellement au pouvoir au Luxembourg ?

L’actuel Premier ministre luxembourgeois est Xavier Bettel du Parti démocrate. Bettel est au pouvoir depuis 2013 et dirige sa deuxième administration de coalition. L’actuelle coalition tripartite implique également le Parti socialiste ouvrier luxembourgeois et les Verts. Lors des élections générales de 2018, ces partis ont remporté au total 31 sièges (et 49,6 % de voix) à la Chambre des députés, qui compte 60 sièges. Cela leur donne une majorité parlementaire étroite.

Xavier Bettel
Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

Cependant, le Parti chrétien-social (CSV) était en fait le plus grand parti individuel après les élections de 2018. Le CSV a remporté 28,3 % des voix, terminant avec 21 sièges à la Chambre. Ce résultat était similaire au résultat des élections précédentes de 2013.

Les coalitions au pouvoir sont très courantes dans la politique luxembourgeoise. En effet, le système électoral luxembourgeois n’a produit qu’un seul vainqueur à la majorité absolue au cours des 100 dernières années. C’est le Parti de la droite, prédécesseur du CSV, qui remporte les élections de 1922. Depuis lors, le pays a connu une succession d’administrations de coalition. Les prochaines élections luxembourgeoises devraient avoir lieu en 2023.

Principaux partis politiques au Luxembourg

Pour un petit pays, le Luxembourg compte un nombre étonnamment élevé de partis politiques actifs et un paysage politique diversifié. En août 2021, ce sont les principaux partis politiques actuellement actifs au Luxembourg.

Parti populaire chrétien-social ( Chrëschtlech Sozial Vollekspartei – CSV)

Le CSV est le parti dominant dans la politique luxembourgeoise depuis sa formation en 1944 lorsqu’il a remplacé le défunt Parti de la droite. En effet, il a été le plus grand parti à chaque élection depuis lors.

Le CSV est un parti chrétien-démocrate, similaire à la CDU en Allemagne. Il soutient des valeurs sociales conservatrices et une économie sociale de marché. Le parti est aussi fortement pro-européen. Aux élections de 2018, le CSV a remporté 28,3 % des voix, lui donnant 21 sièges à la Chambre. Félix Eischen est l’actuel chef du parti.

Luxembourg City
La belle ville de Luxembourg, siège du parlement national

Parti démocrate ( Demokratesch Partei )

Bien qu’il soit le deuxième parti au parlement luxembourgeois, c’est le Parti démocrate qui détient actuellement la Premiership, gouvernant en coalition avec le LSAP et les Verts. Le parti a été fondé en 1955 et a souvent été le partenaire mineur des coalitions avec le CSV.

L’idéologie du Parti démocrate est centrée sur le libéralisme, soutenant l’économie de marché, les droits de propriété privée, les libertés civiles et l’européanisme. Il a également fait campagne pour les droits des LGBT et les droits des migrants. Le soutien au parti est généralement le plus fort autour de la région de Luxembourg-Ville. En 2018, le parti a remporté 16,9 % des voix, soit 12 sièges. Corinne Cahen est l’actuelle chef du parti et Xavier Bettel est l’actuel Premier ministre luxembourgeois.

Parti socialiste ouvrier luxembourgeois (Lëtzebuerger Sozialistesch Aarbechterpartei – LSAP)

Le LSAP est le troisième parti au Luxembourg. Il gouverne dans le cadre d’une coalition avec les démocrates et les verts depuis 2013. C’est le principal parti de gauche du Luxembourg, soutenant des politiques sociales-démocrates telles qu’un État-providence fort, la justice sociale et l’intégration européenne. Le soutien au parti est le plus fort parmi la classe ouvrière du sud du pays.

Le LSAP s’est formé à l’origine en tant que Parti social-démocrate en 1902, mais s’est ensuite divisé en plusieurs factions avant de se reformer en LSAP en 1945. Il a remporté 10 sièges et 17,6 % des voix en 2018. Yves Béquilles est le chef du parti et Etienne Schneider est le chef du parti. actuel Vice-Premier Ministre du Luxembourg.

Les Verts ( Déi Gréng )

Les Verts sont le quatrième parti du Luxembourg et forment une coalition avec les Démocrates et le LSAP depuis 2013. Le parti a été fondé en 1983 par un rassemblement de militants écologistes, de manifestants pour la paix et de socialistes mécontents.

L’idéologie du parti suit des lignes politiques vertes. Le parti soutient également les politiques sociales-démocrates de protection sociale. Les priorités actuelles incluent la réforme fiscale écologique, l’amélioration des droits des migrants, ainsi que l’égalité des sexes. Les Verts ont remporté 9 sièges et 15,1 % des voix aux élections de 2018. Djuna Bernard et Meris Šehović sont les co-leaders du parti.

Parti de la réforme démocratique alternative (Alternativ Demokratesch Reformpartei – ADR)

L’ADR est un parti de droite au Luxembourg. Son idéologie a été qualifiée de conservatrice nationale, bien que certains considèrent le parti comme populiste de droite. Le parti a été fondé à l’origine sur une plate-forme de réforme des retraites avant d’élaborer des politiques sur d’autres questions clés. Il soutient le libéralisme économique bien que, contrairement à de nombreux partis libéraux, il soit eurosceptique.

Les politiques et priorités de l’ADR comprennent le passage à une démocratie directe à la suisse, la préservation et la promotion de la langue luxembourgeoise et le soutien aux droits et libertés civils. Il s’oppose également à la notion de citoyennetés multiples. Le soutien au parti est le plus fort dans les zones rurales. L’ADR a remporté 4 sièges et 8,2 % des voix en 2018. Jean Schoos est l’actuel chef du parti.

La Gauche ( Déi Lénk )

Fondée en 1999 par des socialistes démocrates et des communistes, La Gauche a remporté des succès modérés aux élections législatives luxembourgeoises. Il dispose actuellement de deux sièges au parlement et a remporté un peu plus de 5% des voix en 2018. Le parti fonctionne sur une plate-forme socialiste démocratique, soutenant une économie gérée par l’État, les droits des travailleurs et des politiques de justice sociale. Il suit le modèle de leadership collectif.

Fête des pirates ( Piratepartei )

Le Parti Pirate est un parti relativement nouveau au Luxembourg, fondé en 2009. Influencé par le parti suédois du même nom, le parti adhère à la nouvelle doctrine politique pirate. Il s’agit d’une forme de démocratie populaire et de libertarisme civil qui défend les droits des citoyens, la liberté d’expression, la transparence du gouvernement et la confidentialité des données. Le co-fondateur du parti, Sven Clement, est l’actuel président du parti. Il a remporté deux sièges et 6,5% des voix en 2018.

Système électoral au Luxembourg

Les citoyens luxembourgeois votent dans trois types d’élections : nationales, municipales et européennes. Parfois, il y a aussi un référendum sur une seule question.

Les élections législatives nationales ont lieu tous les cinq ans, où le public élit 60 membres à la Chambre des députés. Le Luxembourg est divisé en quatre circonscriptions pluri-sièges :

  • Sud ( sud ) – 23 places
  • Centre ( centre ) – 21 places
  • Nord ( nord ) – 9 places
  • Est ( est ) – 7 places

Le vote se fait au scrutin proportionnel de liste (RP), selon le système Hagenbach Bischoff. Chaque électeur dispose d’autant de voix qu’il y a de sièges dans sa circonscription, et il peut répartir les voix entre les partis ou les concentrer derrière un seul parti.

Lors des élections municipales, les électeurs élisent directement les conseillers locaux pour un mandat de six ans. Cela se fait par scrutin de liste, sauf dans les communes de moins de 3 000 habitants, où le système de la majorité relative est appliqué.

Hôtel de la Chambre in Luxembourg
Hôtel de la Chambre/Chamberebai, siège du gouvernement luxembourgeois

Les élections luxembourgeoises renvoient rarement des majorités absolues. En fait, la dernière fois que cela s’est produit, c’était en 1922. Cela signifie que le plus grand parti doit former une coalition avec d’autres partis pour franchir le seuil de la majorité des 31 sièges. S’ils n’y parviennent pas, le deuxième parti peut former une coalition, comme cela s’est produit lors des deux dernières élections.

Le Grand-Duc nommera alors un Premier ministre qui formera un gouvernement de ministres. Le gouvernement luxembourgeois compte actuellement 17 membres, dont le Premier ministre. Il s’agit également des ministres de la santé et de la protection des consommateurs, des finances et du logement.

Voter au Luxembourg

Seuls les citoyens luxembourgeois âgés de 18 ans et plus peuvent voter aux élections législatives, y compris les citoyens résidant à l’étranger. Tous les résidents luxembourgeois, y compris les ressortissants étrangers, peuvent voter aux élections locales. Cependant, les citoyens vivant à l’étranger ne le peuvent pas. Tous les citoyens de l’UE peuvent voter aux élections européennes.

Le vote est obligatoire pour toute personne inscrite sur les listes électorales, la participation des électeurs au Luxembourg est donc élevée. L’absence de vote peut entraîner des amendes de 100 à 1 000 €. Toutefois, les personnes âgées de plus de 75 ans ou résidant dans une commune autre que celle où elles sont inscrites sont exclues du vote obligatoire.

Vous ne pouvez pas voter par procuration au Luxembourg. Cependant, vous pouvez voter par correspondance si vous postulez avant une certaine date limite. Les citoyens condamnés pour une infraction pénale sont exclus du droit de vote aux élections luxembourgeoises.

Lire notre guide de la citoyenneté au Luxembourg

Vous pouvez vous inscrire pour voter au Luxembourg en ligne ou via votre commune communale. Vous recevrez une carte de vote avant le jour du scrutin contenant des instructions sur la façon de voter. Le jour même, vous devrez vous rendre à votre bureau de vote local et apporter une pièce d’identité valide telle qu’un passeport.

Vous pouvez trouver plus d’informations sur le vote au Luxembourg sur le site du gouvernement.

Représentation politique au Luxembourg

Tout citoyen ayant le droit de vote et résidant au Luxembourg peut se présenter aux élections. Cependant, certains employés publics ne peuvent pas se présenter, notamment les juges, les fonctionnaires et les militaires actifs. Les résidents étrangers, qui peuvent se présenter aux élections locales, doivent résider au Luxembourg depuis 5 ans.

Environ 30% des députés luxembourgeois sont des femmes. Ce chiffre est légèrement inférieur à la moyenne de l’UE de 32 %, selon les derniers chiffres de la Banque mondiale.

Histoire politique du Luxembourg

Après la dissolution de la Confédération allemande, le Luxembourg a obtenu son indépendance totale en 1867 et a promulgué sa constitution un an plus tard. C’est l’un des plus petits États indépendants d’Europe, avec une population d’environ 633 000 habitants. De plus, outre l’occupation allemande pendant les deux guerres mondiales, le Luxembourg est resté un État souverain depuis l’indépendance.

En savoir plus dans notre guide d’introduction au Luxembourg

Le Luxembourg est l’un des pays les plus riches du monde, ce qui en fait également l’une des nations les plus stables politiquement et économiquement. Tout au long de son histoire politique, il a été principalement dominé par le conservateur CSV (et son prédécesseur le Parti de la droite), qui a dirigé le gouvernement luxembourgeois pendant presque 12 ans depuis 1918. Le Luxembourg a été dans une union politique et économique coopérative avec la Belgique et les Pays-Bas (Benelux) depuis 1944 et a été l’un des membres fondateurs de l’Union européenne.

Système judiciaire au Luxembourg

Le pouvoir judiciaire luxembourgeois est indépendant de ses deux autres branches de l’État, qui sont l’exécutif et le législatif. Il suit un système de droit civil avec des procès menés par des juges.

Il existe un système judiciaire à deux niveaux composé de tribunaux judiciaires et administratifs. Les tribunaux judiciaires traitent la plupart des affaires civiles et pénales et sont divisés en trois niveaux de juridiction :

  • Magistrates courts ( Friddensgeriichter ) qui sont des tribunaux de niveau inférieur dans les trois districts, traitant des affaires plus mineures.
  • Tribunaux d’arrondissement ( Bezierksgeriichter ) qui opèrent dans les deux arrondissements judiciaires de Luxembourg-Ville et de Diekirch. Celles-ci traitent de la plupart des affaires civiles, pénales et commerciales.
  • Cour suprême de justice ( Ieweschte Geriichtshaff ) qui est la plus haute instance judiciaire, composée de la Cour de cassation ( Cassatiounsgeriicht ), de la Cour d’appel ( Appellsgeriicht ) et du Parquet général (Parquet général).

Les tribunaux administratifs se composent du tribunal administratif ( Verwaltungsgeriicht ) et du tribunal administratif ( Verwaltungsgeriichtshaff ). Il existe également une Cour constitutionnelle ( Verfassungsgeriicht ) qui compte neuf membres.

Voir plus d’informations dans notre guide sur la criminalité et le système judiciaire au Luxembourg

Luxembourg et Union européenne/EEE

Le Luxembourg est un membre fondateur de l’UE depuis 1958. Le pays fait également partie de la zone euro et de l’espace Schengen, du nom de la petite ville luxembourgeoise de Schengen. Cependant, la ville de Luxembourg abrite en fait de nombreuses institutions européennes depuis 1952. Aujourd’hui, la ville abrite de nombreuses institutions clés. Cela comprend la Commission européenne, la Cour de justice et la Banque européenne d’investissement.

Schengen, Luxembourg
Schengen au Luxembourg

En termes de représentation au sein de l’UE, le Luxembourg compte six députés européens élus par RP de liste pour représenter l’ensemble du pays. Il existe également des représentants nationaux au Conseil de l’UE et dans les différents comités, ainsi qu’une représentation permanente à Bruxelles. Jean-Claude Juncker, ancien Premier ministre luxembourgeois, a été président de la Commission européenne de 2014 à 2019.

Parce que le Luxembourg a joué un rôle essentiel dans la création et le développement de l’UE, il n’a pas connu les mêmes niveaux d’euroscepticisme que d’autres parties de l’Europe. L’ADR est le parti politique le plus eurosceptique et n’a jamais remporté de siège au Parlement européen. Cependant, il a obtenu 10 % des voix aux élections européennes de 2019.

L’état de l’économie luxembourgeoise

Le Luxembourg a une économie avancée et sophistiquée. Il a le PIB par habitant le plus élevé au monde, bien que son classement général du PIB soit beaucoup plus bas en raison de la petite taille du pays. Le secteur financier représente plus de 25 % du PIB, avec des services bancaires et d’assurance particulièrement solides. Cependant, d’autres industries importantes comprennent l’hôtellerie, les télécommunications et l’administration publique.

Les effets de la pandémie de COVID-19 sur l’économie luxembourgeoise ont été modérés par rapport à de nombreux autres pays. Après avoir subi de légères contractions en 2020, une croissance d’environ 4,8% est attendue en 2021. Le chômage est de 5,7% (en juin 2021), en baisse par rapport au sommet pandémique de 7% en juin 2020.

Bien que le Luxembourg ait une économie développée et de faibles niveaux de pauvreté, le coefficient de Gini du pays est de 35,4, ce qui est assez élevé pour une nation avancée.

Politique populaire et activisme politique au Luxembourg

Bien que n’étant pas exactement un foyer d’activités révolutionnaires, le Luxembourg a une culture d’action populaire assez florissante. En effet, avec une population totale d’environ 633 000 – moins d’un dixième de la taille de Londres ou de New York – ses citoyens se sentent sans doute plus liés au processus politique. Les Verts (partie du gouvernement de coalition) et le Parti Pirate (avec deux sièges parlementaires) sont tous deux construits sur des valeurs de démocratie directe. Volt, mouvement européen axé sur la participation citoyenne, fait également son chemin au Luxembourg.

Protest in Luxembourg City
Manifestations climatiques au Luxembourg

Parmi les exemples récents de résidents qui ont pris des mesures au Luxembourg, citons les manifestations pour le logement à Esch-sur-Alzette en 2020, qui, selon certains, pourraient conduire à la première grève des loyers européenne. Le mouvement environnemental mondial Extinction Rebellion est également actif dans le pays, organisant des manifestations pour le climat en 2020 et 2021.

Le Luxembourg est leader en Europe en matière d’Initiatives Citoyennes. C’est là que les résidents se réunissent pour faire pression en faveur d’un changement législatif sur des questions particulières. L’une de ces initiatives nationales sur l’accès à des soins de santé à coût égal a reçu 4 500 signatures et a conduit à une révision de la politique par le gouvernement. Cependant, il n’y a pas encore d’amendements.

Comment s’impliquer

D’autres moyens de s’impliquer dans la politique ou les causes politiques/sociales au Luxembourg incluent :

  • Rejoindre un groupe local militant pour le changement social. Vous pouvez rechercher des groupes dans votre région, ou même créer le vôtre, sur Meetup.
  • Si vous êtes citoyen de l’UE ou résident étranger résidant au Luxembourg depuis 5 ans, vous pouvez vous impliquer dans la politique locale. Il peut s’agir d’assister à des réunions communales ou même d’être conseiller municipal.
  • Bénévolat pour une association caritative ou une ONG au Luxembourg. Vous pouvez trouver des informations sur les opportunités de volontariat ici.
  • Adhérer à un syndicat si vous travaillez au Luxembourg. Environ un tiers de la main-d’œuvre nationale appartient à un syndicat et il existe deux grandes confédérations.

Vous pouvez également consulter la section citoyenneté sur le site Web du gouvernement luxembourgeois pour obtenir des informations sur la façon de s’impliquer dans la politique aux niveaux local, national et européen.

Ressources utiles

  • Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg – site du gouvernement avec des informations sur le gouvernement et les ministères luxembourgeois
  • Guichet.lu – Portail d’information du gouvernement avec une page d’accueil pour les citoyens
  • Elections.public.lu – site officiel des élections du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.