Créer une entreprise au Luxembourg

Démarrer une nouvelle entreprise dans un autre pays peut être d’autant plus complexe si vous n’êtes pas au courant des réglementations locales. Voici quelques conseils pour créer une entreprise lorsqu’on vit au Luxembourg.

Fatigué du cycle sans fin de travailler dans un emploi juste pour renforcer votre CV? Essayez le monde de l’entrepreneuriat. Au Luxembourg, les entreprises autonomes relèvent de l’une des trois catégories suivantes : activités commerciales, artisanat et professions spécifiques. Ceux-ci nécessitent un permis d’établissement. Cependant, il y a pas mal de paperasse pour en obtenir un. Si vous habitez au Luxembourg et êtes prêt à créer une entreprise, le processus est assez simple ; les grandes entreprises doivent tenir compte du droit du travail des employés et de l’impôt sur les sociétés au Luxembourg. Voici quelques informations utiles pour créer une entreprise au Luxembourg.

Trois catégories d’entreprise

La première étape pour créer une entreprise est de trouver sa place parmi les trois catégories d’entreprises : activités commerciales, artisanat et professions spécifiques.

Activités commerciales

Cela comprend la vente en gros, la vente au détail, les services intellectuels, les activités industrielles, la fabrication, les agents de voyages, l’immobilier, les hôtels et l’hôtellerie, ainsi que la restauration et la restauration. Si vous souhaitez démarrer une entreprise dans des activités commerciales, vous devez enregistrer l’entreprise dans un délai d’un mois. Votre entreprise ou vous-même (si l’entreprise est votre nom) doit également s’inscrire auprès de la Chambre de commerce du Luxembourg.

Métiers de l’artisanat qualifiés

Cela comprend de nombreux commerces et artisanats dans les domaines de l’alimentation, de la mode, de la santé et de l’hygiène, de la mécanique, de la construction, de la communication, du multimédia, des arts de la scène, des arts et divers.

Votre entreprise ou vous-même (si l’entreprise est votre nom) doit s’inscrire auprès de la Chambre de commerce du Luxembourg. Les autorités fiscales le font automatiquement, en fait.

Métiers spécifiques

Cela comprend les architectes, les décorateurs d’intérieur, les architectes paysagistes ou les ingénieurs paysagistes, les ingénieurs en construction, les ingénieurs indépendants, les géomètres, les urbanistes et les paysagistes, les experts-comptables, les comptables, les conseillers économiques, les consultants, les conseils en brevets.

D’autres professions, comme les avocats, les médecins, les auditeurs, les banques et d’autres services financiers spécifiques sont couvertes par des lois différentes. D’autres, cependant, comme les journalistes, sont des services intellectuels indépendants et n’ont pas besoin d’une autorisation d’établissement pour que le travail soit effectué en leur propre nom (s’il est par une entreprise, comme un éditeur, l’autorisation d’établissement est nécessaire).

Quelle que soit votre entreprise, vous devrez vous inscrire à l’impôt sur le revenu et à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), et vous devrez également vous inscrire à la sécurité sociale. Utilisez le formulaire de demande électronique sur le site du gouvernement luxembourgeois www.business.lu pour remplir en ligne. Et enfin, une règle de base pour créer une entreprise au Luxembourg est qu’elle doit avoir une adresse physique comme lieu d’établissement établi lors de l’obtention d’un permis d’établissement.

Créer une entreprise au Luxembourg : postuler

Un formulaire de candidature est disponible auprès du ministère, auprès du Centre d’information sur les entreprises de la Chambre de commerce (Espace Entreprises) ou téléchargé sur le site du gouvernement luxembourgeois www.mcm.public.lu. Un droit de timbre de 24 € s’applique également. Tous les documents nécessaires à votre candidature doivent être traduits en français ou en allemand par un traducteur qualifié. Un permis arrive généralement après environ trois mois. Après achèvement, les permis d’établissement peuvent être retirés au Centre Commun de la Sécurité Sociale.

Les autorités envoient par la poste les autorisations d’établissement pour les entreprises publiques. Tous les permis sont sous forme de carte; vous devez le montrer sur demande. Après ouverture, la nature de l’entreprise et le numéro d’autorisation gouvernementale doivent figurer sur la papeterie de l’entreprise, ses e-mails, ses sites Internet, ses devis, ses factures, ainsi que sur les devantures et vitrines des locaux commerciaux. Cependant, si le ministère refuse d’accorder une autorisation, faites appel devant le tribunal administratif dans le mois qui suit le refus.

La preuve de la qualification professionnelle se présente généralement sous la forme d’un certificat, d’un diplôme universitaire ou d’un autre diplôme.

Vous devez fournir une copie authentifiée des preuves ; faites-le en mairie ou au Centre Emile Hamilius à Luxembourg-Ville. Tous les expatriés résidant au Luxembourg depuis moins de cinq ans doivent justifier d’une bonne réputation. Il s’agit d’un casier judiciaire et d’un certificat de non-faillite, ou d’une déclaration faite devant notaire/affidavit. Cependant, une bonne réputation en matière de conduite des affaires est importante ici. Cela signifie que seules les infractions à la conduite des affaires seront une source de préoccupation. Les demandeurs impliqués dans une faillite sans incidence sur leur réputation peuvent recevoir un permis à condition qu’ils reçoivent une formation en gestion d’entreprise.

Frais d’obtention d’un permis

Les coûts globaux pour les notaires peuvent s’additionner. Les copies certifiées conformes, les frais de notaire, les frais d’enregistrement et autres frais juridiques totaliseront environ 1 000 € ou plus, alors soyez prêt pour les paiements. De plus, pour la licence commerciale, vous devez payer un timbre fiscal de 24 €, bien que le prix puisse varier.

Véhicules fiscalement avantageux

Alors que la plupart des personnes qui créent leur propre petite entreprise au Luxembourg ne sont pas dans le même jeu, il existe un certain nombre de véhicules fiscalement avantageux pour détenir des investissements ou des activités financières, à savoir le SPF et le SIF. Les SPF ( Société de Gestion de Patrimoine Familial ) sont des entreprises exonérées d’impôt sur le revenu, à la source et sur la fortune, dont les activités se limitent à l’acquisition, la détention, la gestion et la cession d’actifs financiers. Ce qui se définit exactement comme un actif financier peut être une longue et vaste liste de possibilités. De plus, toutes les activités commerciales, l’octroi de prêts à intérêt et l’offre de services sont illégaux.

Les actionnaires de SPF doivent être des personnes physiques, des véhicules de patrimoine privé ou des intermédiaires agissant pour le compte de véhicules de patrimoine privé. Le SIF (Fonds Spécial d’Investissement) a bénéficié des mêmes avantages exonérés d’impôt, constitués en fonds contractuel, en société à capital variable ou à capital fixe. Son actif net doit être d’au moins 1,25 million d’euros.

Autres types d’associations

Les sociétés civiles, les joint-ventures, les groupements d’intérêt économique, les organisations à but non lucratif et les sociétés tacites sont tous des types reconnus d’associations professionnelles. Ceux qui créent une succursale au Luxembourg à partir d’une société non-résidente peuvent le faire sous les mêmes lois d’enregistrement qu’une société constituée (adresse, activité, raison sociale et personnes responsables de la succursale). Si la société non-résidente a son siège principal en dehors de l’UE, cependant, d’autres documents et enregistrements peuvent s’appliquer.

Ajout de la sécurité sociale

Si votre entreprise s’agrandit pour inclure des salariés, vous devez payer un certain pourcentage de sécurité sociale : 3,05 % pour la maladie et 8 % pour une pension par exemple. Le salaire social minimum mensuel est d’environ 1 800 € brut.

Créer une entreprise au Luxembourg : obtenir une aide financière

Il existe des aides financières pour la création de votre entreprise. Les petites et moyennes entreprises peuvent bénéficier de subventions ou de taux d’intérêt réduits du ministère des Classes moyennes. Ceux-ci sont à condition que l’entreprise investisse dans des immobilisations, participe à des expositions, réalise des investissements liés à la protection de l’environnement, rénove des sites pollués, ou investisse dans l’innovation et la recherche. Les détails de la demande sont disponibles sur le site Web du ministère. Par ailleurs, la Société Nationale de Crédit et d’Investissement est une banque spécialisée dans le financement des investissements réalisés par les entreprises. Il offre également des prêts de démarrage pour les nouvelles entreprises.

Les nouvelles entreprises de l’industrie touristique peuvent se tourner vers le ministère du Tourisme. Ils sollicitent une aide financière pour tout investissement dans les infrastructures touristiques. Par ailleurs, le ministère de l’Économie et du Commerce extérieur accorde des aides financières aux entreprises à des fins d’investissement ou de recherche et développement si elles favorisent le développement économique du Luxembourg.

Il existe également des subventions pour les chômeurs qui créent une entreprise. L’allocation est équivalente au montant de l’allocation de chômage que le demandeur d’emploi perçoit pendant six mois. Postulez par l’intermédiaire du ministère du Travail.

La Chambre de Commerce dispose également d’une société de garantie de prêts : la Mutualité de Cautionnement et d’Aide aux Commerçants. Cela garantit les prêts des prêteurs autorisés.

Pour rester à jour sur la législation à venir qui pourrait affecter votre entreprise, consultez le site Web de la Chambre de commerce sous Avis et Affaires Juridiques . L’information n’est cependant disponible qu’en français. Pour une aide supplémentaire à la création de votre entreprise, la Chambre de commerce fournit des brochures, des DVD et d’autres formes d’aide en anglais. D’autres sources incluent www.businessplan.lu ainsi que le Portail Entreprises sur le site du gouvernement luxembourgeois. Le premier répertorie les instructions en anglais et nécessite un login, le second est un portail d’entreprise en français et le dernier dispose d’un questionnaire en français.

Création d’une société offshore

Si vous envisagez de créer une société offshore, il existe plusieurs avantages et inconvénients majeurs.

L’incorporation offshore est un processus simple dans tous les centres financiers offshore et paradis fiscaux populaires du monde entier. Ils peuvent également offrir un large éventail d’avantages à l’entreprise et aux dirigeants de l’entreprise.

Termes commerciaux (français – allemand)

  • Permis d’établissement : permis de commerce
  • Qualification professionnelle : qualification professionnelle – qualifikation berufliche
  • En règle : en règle – das gute Ansehen
  • Aide financière : aide financière – finanzielle unterstützung
  • Subvention : subvention – zuschuss
  • Taux d’intérêt : taux d’intérêt – zinssatz
  • Chambre de commerce britannique : Créer une entreprise
  • Télécharger le pdf ‘Faire des affaires au Luxembourg’
  • EURES : Travail indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.