Divorcer au Luxembourg

Le divorce peut sembler être un territoire inexploré en tant qu’expatrié. Voici les démarches à suivre pour demander le divorce au Luxembourg.

Le taux de divorce au Luxembourg est d’environ 1 000 divorces par an. Environ la moitié des divorces au Luxembourg concernent des citoyens non luxembourgeois. Le divorce dans une relation est une période émotionnelle, difficile et pleine de bosses. Si vous divorcez au Luxembourg, il existe des étapes clés et des lois pour vous guider tout au long du processus.

Droit du divorce au Luxembourg : consentement mutuel, faute ou séparation

La loi sur le divorce au Luxembourg divise les moyens de séparation en trois domaines : le consentement mutuel, les motifs de faute (violence) et la rupture irrémédiable du mariage. Les mariages ne peuvent se dissoudre que devant les tribunaux et par des procédures judiciaires ; aucune autre forme de médiation n’est légalement possible. Dans tous les cas, le tribunal peut rejeter une demande si le divorce entraîne un environnement familial instable pour les enfants, et dans certains cas également le conjoint.

Consentement mutuel

Le divorce au Luxembourg par consentement mutuel est possible après deux ans de mariage. Les deux conjoints doivent avoir au moins 23 ans. Des accords doivent être conclus pour décider où chaque conjoint vivra pendant la procédure de divorce, et les deux questions habituelles à régler sont les biens immobiliers et les arrangements concernant les enfants. Lors de la division de la propriété, un notaire doit être présent pour créer légalement un inventaire et estimer une valeur. Les époux peuvent choisir de rester vivre au Luxembourg ou à l’étranger. N’oubliez pas que deux audiences judiciaires nécessitent toutefois votre présence au Luxembourg.

Les conjoints doivent avoir un plan projetant l’avenir de l’éducation de leurs enfants sur lequel les deux peuvent s’entendre. Quelles sont les dispositions pendant et après la procédure ? Avec qui les enfants vivront-ils ? La garde partagée n’est pas possible au Luxembourg. Comment chaque conjoint s’efforcera-t-il de concilier l’éducation de ses enfants avec une responsabilité égale ? Le conjoint qui n’a pas la garde doit s’attendre à verser une pension alimentaire au conjoint qui a la garde. Les deux époux doivent s’entendre sur ces points par écrit.

Motifs de faute

Au Luxembourg, l’expression « motifs de faute » fait référence à la violence physique ou à la cruauté morale dans le mariage. La preuve doit montrer que la violation grave ou la répétition de la violence s’est produite à un point tel que le mariage est insupportable. Le conjoint qui perd ce cas bénéficie d’avantages matrimoniaux et tous les avantages matrimoniaux contenus dans le contrat de mariage d’origine sont perdus.

Motifs de séparation

Le divorce au Luxembourg par séparation peut se faire de deux manières. Une façon est de montrer qu’il y a une séparation constante entre les deux conjoints depuis au moins trois ans, et que la rupture est permanente. La deuxième façon est de prouver qu’une séparation d’au moins cinq ans a eu lieu en raison d’un trouble mental incurable d’un ou des deux conjoints qui ont perturbé le mariage jusqu’à un point de rupture.

Conséquences juridiques

La garde des enfants

Pour beaucoup de ceux qui divorcent, la garde des enfants sera le facteur le plus important à considérer. Au Luxembourg, aucune garde partagée n’est possible. Cependant, l’autre parent a toujours des droits de visite, des droits d’hébergement et des droits de surveillance dont les procédures discuteront. Rédigez et convenez aussi précisément que possible d’un plan de garde d’enfants, à la fois pendant le divorce et à l’avenir. Faites quelques copies; le tribunal les demandera, de même que les avocats.

Le nom de famille

Le droit de conserver le nom de famille de l’autre est circonstanciel. Par exemple, une femme divorcée peut toujours utiliser le nom de l’ex-mari s’il y consent, bien qu’il puisse se retirer à tout moment et cette règle ne s’applique pas en cas de divorce pour faute. Il peut y avoir des délais pour donner au conjoint la possibilité d’ajuster le changement de nom de famille si quelque chose comme le nom de leur entreprise entraînait des difficultés financières. En cas de divorce pour faute, le conjoint perd tout lien avec le nom de famille adopté.

Biens

Y a-t-il des biens luxembourgeois dans votre divorce ? La première étape consiste à reprendre tous les biens qui appartenaient à l’un ou l’autre des conjoints, puis à voir ce qu’il en reste. Tous les biens communs, actifs et passifs sont liquidés et la valeur est estimée par un notaire objectif. Chaque conjoint rédige une déclaration sur ce qu’il pense lui être dû à partir de cette masse successorale commune, et le tribunal prend la décision finale.

Séparation légale versus divorce

Au Luxembourg, lorsqu’un conjoint demande le divorce, l’option d’une séparation de corps est toujours possible. Une séparation légale ne dissout pas complètement un mariage. Cependant, il reconnaît que la relation est déchirée dans un sens. Les époux n’ont plus à vivre ensemble, pour les mêmes raisons pour lesquelles les époux demanderaient le divorce, bien que le soutien mutuel et la fidélité soient toujours des accords contraignants. Après trois ans de séparation, les deux époux peuvent demander le divorce, et le divorce peut être accordé même si la demande est unilatérale.

Annulation de mariage

Ce n’est pas très courant, mais parfois les époux demandent le divorce alors que le mariage n’a jamais été jugé valide. Si le contrat de mariage a été signé sans le consentement des époux, signé alors que les époux étaient mariés à d’autres (bigamie), ou signé par des époux de moins de 18 ans sans le consentement des parents. Enfin, le mariage peut être annulé si les critères formels n’ont pas été remplis : contracté publiquement et signé devant témoins, sans autorisation de mariage agréé ou en suivant les règles des bans traditionnels des confessions religieuses concernées.

Comment demander le divorce au Luxembourg

La première étape consiste à soumettre la demande de divorce, de séparation de corps ou d’annulation de mariage à votre tribunal de district.

Il existe deux arrondissements judiciaires au Luxembourg. Si vous n’êtes pas sûr, consultez cet annuaire pour trouver votre commune locale :

  • Tribunal d’arrondissement de Luxembourg – cantons de Capellen, Esch-sur-Alzette, Grevenmacher, Luxembourg, Mersch et Remich.
  • Tribunal de grande instance de Diekirch – cantons de Clervaux, Diekirch, Echternach, Redange, Vianden et Wiltz.

Si le divorce doit être prononcé par un tribunal hors du Luxembourg, les États membres de l’Union européenne reconnaissent automatiquement la décision de l’autre tribunal. Cela peut différer pour les pays non membres de l’UE ; dans ce cas, recherchez ce que les tribunaux de l’autre pays attendent.

La deuxième étape consiste à avoir une représentation légale; avoir un avocat est obligatoire sauf si le divorce est par consentement mutuel. Lors de la soumission du dossier, le juge l’examine, à la recherche de descriptions sur les conjoints et les enfants, les détails et les preuves qui conduisent le divorce à des motifs de faute ou à une rupture irrémédiable du mariage. N’oubliez pas d’inclure une copie du certificat de mariage. La convocation peut également inclure des détails sur l’entretien des biens, les problèmes de garde des enfants et d’autres questions similaires.

Ceux qui divorcent par consentement mutuel doivent inclure l’accord créé et signé qui conclut les décisions sur les droits de propriété et l’entretien des enfants, les contributions versées pour entretenir les enfants, le lieu de résidence des époux pendant et après la procédure, et les documents qui montrent qu’un notaire a fait l’inventaire et une estimation de leur propriété. Remettez une copie signée de ce partage des biens, des biens, etc., à votre notaire immobilier. Lorsque les documents sont en règle, y compris le formulaire de demande, les documents notariés, l’acte de mariage et les actes de naissance des enfants, les deux époux présentent ensemble leur demande en personne au président du tribunal civil de district. La présence d’un avocat ou d’un notaire n’est pas nécessaire. Six mois plus tard, les époux doivent se présenter à nouveau ensemble en personne au tribunal pour réaffirmer leur divorce. C’est alors que le tribunal accorde ou refuse le divorce.

Faire appel d’un divorce

Un recours est possible dans les 40 jours suivant la décision de justice (les résidents à l’étranger peuvent obtenir des prolongations). Tous les appels sont portés devant la Cour suprême de justice.

Si vous êtes en instance de divorce au Luxembourg et que vous souhaitez en savoir plus sur le droit du divorce au Luxembourg, l’Ambassade des États-Unis dispose d’une liste PDF d’avocats au Luxembourg qui parlent anglais. En savoir plus sur le droit luxembourgeois sur le site de la justice du pays ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.