Comment le Luxembourg est devenu une place financière

luxembourg finance

Le Luxembourg est un pays dont les trois langues officielles sont le français, l’allemand et le luxembourgeois. La ville de Luxembourg est la capitale, et elle compte 524 853 habitants. Le Luxembourg a un PIB (PPA) de 48 700 milliards de dollars. Il est connu pour être un centre financier important.

Le Luxembourg est un membre fondateur de l’Union européenne, de l’OTAN, des Nations unies, du Benelux et de l’Union de l’Europe occidentale.

Le Luxembourg est devenu l’un des pays les plus riches d’Europe par habitant (PIB), même si sa superficie est réduite. Le secteur financier représente plus de 33 % de sa production économique.

En 2014, le Luxembourg avait 4 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion. C’était deux fois plus que ce que les États-Unis avaient en actifs sous gestion.

Les secteurs les plus importants de l’économie luxembourgeoise sont les banques, les assurances et les services financiers. Ceux-ci emploient environ 56 % des travailleurs dans la ville de Luxembourg et environ 32 % dans le reste du pays. Depuis 2012, le tourisme est devenu un employeur important dans la ville de Luxembourg, car elle accueille plusieurs institutions de l’UE, comme la Cour européenne de justice et la Banque européenne d’investissement.

Les principales industries du Luxembourg sont la production et la fabrication d’acier (le fer et l’acier représentent 96 % de l’emploi total du pays).

Le pays a joué un rôle clé dans l’élaboration de la politique européenne en matière de services financiers et est devenu l’une des premières nations à créer un cadre juridique pour les sociétés holding suivant les réglementations européennes. Cela a permis au Luxembourg de devenir ce que M. Mathieu appelle un « hub financier », offrant un accès aux autres pays de l’UE tout en conservant ses propres traditions et lois financières.

Un grand nombre d’investisseurs ont trouvé refuge au Luxembourg, attirés par la stabilité de son économie et ses politiques fiscales généreuses. Le pays s’est également efforcé de maintenir la neutralité et la stabilité politiques, les partis des deux camps travaillant ensemble au sein de coalitions gouvernementales.

Comment le Luxembourg est devenu un centre financier

Le Luxembourg est un petit pays d’Europe occidentale qui a des frontières avec l’Allemagne et la France. Sa population est d’environ 576 000 habitants, soit la même taille que Boise, dans l’Idaho.

Et pourtant, le Luxembourg est le deuxième plus grand centre de fonds d’investissement au monde, après les États-Unis. Plus de 3 000 milliards d’euros d’actifs sont gérés dans des fonds luxembourgeois. Le pays offre des taux d’imposition sur le revenu et les bénéfices des sociétés parmi les plus bas d’Europe.

Comment en est-on arrivé là ? Le parcours du Luxembourg vers le statut de paradis fiscal est intéressant car il a évolué sur plusieurs décennies et a été grandement influencé par les politiques des pays voisins !

En 1815, à la fin des guerres napoléoniennes, les diplomates européens se sont réunis en congrès à Vienne pour redessiner les cartes du continent. L’un des résultats est que ce qui avait été le Grand-Duché de Luxembourg de Napoléon serait donné au roi Guillaume Ier des Pays-Bas en compensation de la cession de la Belgique à la France.

Les habitants du sud de la Belgique – qui s’appelait alors la Wallonie – ne sont pas satisfaits de ce résultat, mais la Belgique est sous contrôle français et ne peut rien y faire. (Les habitants de la région flamande de Belgique ne veulent rien avoir à faire avec l’un ou l’autre camp et choisissent de rester en Belgique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.